Professeur de Hatsumi Sensei pendant plus de 15 ans, Takamatsu Toshitsugu fut l’un des derniers vrais Ninjas du Japon.

Biographie de Takamatsu Toshitsugu

Takamatsu Toshitsugu (高松寿嗣 Takamatsu Toshitsugu) naît le 10 mars 1889 (la 23e année de l’ère Meiji) au Japon, à Akashi dans la province de Hyogo. Il est le descendant de la famille Toda de Iga, héritière de plusieurs Ryū (écoles) traditionnels depuis 1624. Cette famille est détentrice notamment de l’école Togakure Ryū Ninpō.

À l’âge de 9 ans, Takamatsu, faible et timide, se fait souvent brimer par ses pairs. Son père, qui a peu de temps à consacrer à son éducation, l’envoie chez son oncle Toda ShinRyūken Masamitsu qui tient un dōjō de Budō à Kobe. Toda ShinRyūken Masamitsu était le Sōke du Shinden Fudô Ryū et de plusieurs autres styles. Il était également l’héritier en 8e génération de l’école Tozawa de Momochi Taro Saemon, un descendant direct de Tozawa Hakuunsai, le fondateur de l’école Gyokkō.

Pendant cette période, Takamatsu étudie avec son oncle l’école Shinden Fudō, ainsi que les écoles Koto et Togakure.

À 17 ans, Takamatsu rencontre Ishitani Matsutaro Takekage, reconnu pour sa pratique martiale au Japon, et que le père de Takamatsu emploie comme gardien dans son usine. Takamatsu étudie avec lui le Kuki Happō Biken Jutsu de l’école Kuki Shinden. Ishitani lui enseigne également d’autres aspects du Ninjutsu, ainsi que deux autres écoles dont il était le Sōke : Hontai Takagi Yōshin Ryū et Gikan Ryū Koppō Jutsu.

À sa mort en 1906, Ishitani transmet ces écoles à Takamatsu.

C’est à cette période également que Takamatsu reçoit le Menkyō Kaiden (plus haut degré d’apprentissage) des mains de Toda ShinRyūken Masamitsu qui s’éteint en 1909. S’ensuit pour Takamatsu un long voyage d’une dizaine d’années qui le conduit à travers la Chine et la Mongolie. Il y enseigne les arts martiaux et livre de nombreux combats, parfois jusqu’à la mort.

C’est de cette période que naît son nom martial : Tora no Moko (le Tigre de Mongolie).
De retour au Japon en 1919, il ouvre un restaurant à Kashiwara City, dans le province de Nara. Il enseigne le Ninjutsu à quelques élèves et forme des successeurs à sa tradition martiale. Il enseigne notamment le Bōjutsu de l’école Kuki Shinden à Kano Sensei et aux élèves du Kodōkan.

Vers la fin de sa vie, il rencontre Masaaki Hatsumi. Il lui transmet la totalité de ses connaissances et lui fait partager son expérience du combat réel. À sa mort, il lègue à Hatsumi les 9 écoles dont il est détenteur : Shinden Fudō Ryū, Kotō Ryū, Gyokko Ryū, Togakure Ryū, Kumogakure Ryū, Takagi Yōshin Ryū, Kuki Shinden Ryū, Gikan Ryū, Gyokushin Ryū.

Takamatsu Sensei s’éteint le 2 avril 1972 à l’âge de 85 ans.

Il est considéré comme l’un des derniers vrais Ninjas du Japon.

En savoir plus sur Takamatsu Toshitsugu