Combattez les os, pas la chair

Illustration de l'article Ninjutsu Bujinkan Techniques armure

Dans mon dōjō, nous avons un nouveau membre qui nous regarde à chaque classe : c’est un squelette de taille humaine.(1) J’ai décidé d’ajouter ceci comme faisant partie de notre compréhension des mouvements du corps. Chaque classe est l’occasion de montrer aux élèves comment une technique devrait être faite. Quand ils voient l’alignement des os et la logique des articulations, la technique commence à prendre tout son sens.

⾻骨 (Kotsu) regroupe les principes secrets introduisant chacun des ryûha mais il peut être aussi interprété par os. Peut-être parce que ces principes sont le « squelette », la fondation du système.

C’est parce que nous avons tous, au premier abord, une vision sportive des arts martiaux que nous manquons le point essentiel : prendre l’équilibre de l’adversaire. Grâce au squelette du dôjô, les étudiants sont désormais en mesure de visualiser, en taille réelle, les angles possibles et l’effet de levier qui peuvent être appliqués sur les articulations au niveau du squelette, il est donc plus facile pour eux d’obtenir correctement la technique.

La lutte typique dans le Japon féodal entre deux samouraïs impliquait l’utilisation de la Yoroi. La Yoroi protégeant le corps contre les coups féroces de l’ennemi (2), il était évident que frapper la chair ou briser les os n’était pas possible. Mais si frapper le corps n’était guère possible, prendre l’équilibre en utilisant la structure osseuse était facile.
En verrouillant le corps à l’intérieur de la Yoroi et en manipulant les articulations, il est facile de prendre l’équilibre de l’adversaire. Un combat dans le Japon féodal était surtout fait pour mettre l’adversaire au sol afin d’en finir avec lui avant qu’il ne puisse se tenir debout.

Essayer de frapper les muscles ou de briser les os est du sport.
Comprendre les lois de l’équilibre en intégrant la connaissance du positionnement des os et des angles est le propre du Budô.
Ne combattez pas la chair, mais combattez la structure osseuse, combattez les os.

Notes :

(1) vous pouvez en obtenir une sur Amazon pour environ 100 €
(2) La Yoroi a été principalement conçue pour lutter contre le Yari

Article de Arnaud Cousergue, Bujinkan Dai Shihan

source : Shiro Kuma’s Blog : article « Fight To The Bone, Not To The Flesh »
Traduction en français par l’équipe du Bujinkan France