Heijōshin et autres réflexions

heijoshin

Chaque fois que je suis ici au Japon, j’ai le sentiment que le Budō de Sensei devient toujours plus subtil.
Le thème de cette année est multiple (comme cela a toujours été le cas) et gravite autour de Mutō Dori, le Katana, et le concept de zéro.

Hatsumi Sensei a précisé que « zéro n’est pas rien, c’est un point ». Ce n’est pas vide. Je le comprends comme une autre forme de Inyō (1).
Parce qu’il n’y a rien, il y a tout. Inyō représente la dualité des forces cosmiques, mais qui ne sont pas antagonistes. Il n’y a pas d’opposition, il y a seulement 真心, la réalité (2).

Sensei a expliqué cet apparent paradoxe en parlant de 平常心, Heijōshin, “la présence d’esprit” (3).
Dans la rencontre avec l’opposant, on ne doit pas révéler ses intentions, on ne doit pas avoir de ressenti. Ainsi, Tori surfe simplement sur les intentions de Uke. Il lit la situation et y apporte une réponse de manière naturelle. Parce que vous n’avez pas d’intention, vous pouvez réagir naturellement. C’est la raison pour laquelle Sensei a dit que Heijōshin est en fait 平常真心, avec “Shin” devenant “Magokoro”, sincérité ou réalité (2).

En étant zéro, vous pouvez vous adapter à la réalité et vaincre l’adversaire sans intention aucune. Uke est pris au piège de ses propres actions.

C’est pourquoi, nous a-t-il dit, il n’y a pas de Waza. Les Waza vous feront vous tuer lors d’un affrontement réel. Un Waza est une forme, ce n’est pas zéro. Si vous restez zéro et ne montrez ni ressenti ni intention, vous pourrez utiliser ceux de Uke contre lui-même.

C’est Kyojitsu Tenkan Hō (虚実転換法), et Kyojitsu Tenkan Hō (虚実転換方) (4). En alternant force et faiblesse, intention et absence d’intention, vous forcez Uke à rester dans son Waza. Uke réagit à ses propres mouvements et ne peut pas prévoir la défaite avant que celle-ci devienne inéluctable. C’est l’essence même de Mutō Dori, que vous ayez ou pas une arme.

Comme avec Ishitobashi (les pierres qui ricochent de l’année dernière), les différents Kūkan créés entre les contacts avec l’eau dévoilent des possibilités invisibles pour les intentions de Uke (5).

Tenkan Hō est comme Henka. Le début du changement (Hen/Tenkan) et la fin du changement (Ka/Hō).

Au début de cet article, j’ai écrit que le thème de l’année “gravitait” autour de Mutō Dori. Étonnamment, Tenkan peut également signifier la gravitation, et définit notre capacité à alterner intention et absence d’intention.
Dès lors, nous pouvons voir Heijōshin, (平常真心) comme l’essence véritable de Mutō Dori.

Ne vous avais-je pas dit que Sensei devient toujours plus subtil ?

Notes :
(1) 陰陽 / Inyou : dualité des forces cosmiques ; yin-yang ; le soleil et la lune ; etc.
(2) 真心 / Magokoro : sincérité ; dévotion ; réalité.
(3) 平常心 / Heijoushin : le sang-froid ; la présence d’esprit.
(4) Kyojitsu Tenkan Hō
虚実 / Kyojitsu : vérité ou mensonge.
転換 / Tenkan : convertir ; dérouter.
法 / Hou : loi ; traité ; principe | méthode | humeur | Dharma.
方 / Hou : direction ; voie ; côté ; zone (dans une direction particulière) ; une partie | un type ; une catégorie |champ (d’études, etc.) | indiquer une voie de comparaison.
(5) 石飛ばし / Ishitobashi : pierres qui ricochent (sur l’eau). Voir cet autre article à propos de Ishitobashi.

Article de Arnaud Cousergue, Bujinkan Dai Shihan

Source : Shiro Kuma’s Blog : article « Heijōshin vs Heijōshin And Other Considerations »
Traduction en français par l’équipe du Bujinkan France

🌟🌟 Paris Taikai 2016 🌟🌟
Avec Sveneric Bogsäter, Peter King, Pedro Fleitas et Arnaud Cousergue.
Profitez des tarifs « Old Bird » jusqu’au 13 juillet
Bujinkan Paris Taikai 2016