Ikken Hassô

Illustration de l'article Ninjutsu Bujinkan Concept Daikokujin

Pendant que je rangeais mes papiers, j’ai trouvé un carnet qui traitait de mon voyage au Japon durant le mois d’avril 2007. Beaucoup de temps s’est écoulé depuis et mes élèves de 2007 sont tous aujourd’hui 15e dan et vivent leurs vies propres.
Durant l’année 2006, nous avons étudié le Shinden Fudô Ryû, et bien que nous étions en train d’étudier les concepts et techniques du Kukishin Ryû à ce moment-là, le concept de Ikken Hassô 一剣八双 (une arme, toutes les armes/directions) était totalement en accord avec le feeling que Hatsumi Sensei était en train d’enseigner à l’époque.

Ikken Hassô peut être interprété de différentes manières mais ce que Sensei a dit cette nuit du mardi 13 Avril 2007 est intéressant.
Voilà les notes que j’ai prises de ce qu’il a dit durant ce cours :

  • Vous devez pratiquer toutes les armes mais pas dans le seul sens pour lequel elles ont été créées. C’est l’essence d’Ikken Hassô 一剣八双
  • Entrainez vous doucement même si Uke est rapide, utilisez des contrôles légers.
  • Lorsqu’Uke est au sol, soyez comme le chat qui joue avec une souris.
  • Vous devez pratiquer le feeling caché dans la forme de la technique, et seulement ensuite vous pourrez jouer, c’est la façon dont vous devez pratiquer.
  • Shingitai Ichi 心技体一 est très important dans le budô.
  • Pratiquez les neufs écoles mais avec les principes du Bujinkan, parce que l’évolution du Bujinkan suit le Bufu Ikkan 武夫一環.
  • Ce qui est étonnant, c’est que Sensei dit encore la même chose aujourd’hui. Le Bujinkan a été créé à travers l’étude des neuf écoles mais est devenu une voie à part entière, une voie propre. C’est pourquoi par exemple, même si les techniques au sabre que nous avons n’appartiennent qu’exclusivement au Kukishin Ryû et au Togakure Ryû (1), nous pouvons pratiquer les techniques au sabre à travers le feeling de n’importe laquelle des autres écoles.

    Notes :
    (1) Seules ces deux écoles contiennent des densho de biken (source : Hatsumi Sensei en 2013).

    Article de Arnaud Cousergue, Bujinkan Dai Shihan

    source : Shiro Kuma’s Blog : article « Daikokujin »
    Traduction en français par l’équipe du Bujinkan France