L’année du cheval : uma

Illustration de l'article Bujinkan - L’année du cheval : uma

Soyez prêts pour le galop durant l’année du cheval où les choses pourraient être différentes de ce qu’elles semblent être comme dans ce proverbe japonais : « Ningen banji saiou ga uma ». La traduction littérale en est : « toutes les affaires humaines sont comme le cheval de Saiou ». Cela signifie que l’on ne peut jamais savoir ce qui va se révéler être de la chance ou de la malchance.

Cette idée vient d’un conte populaire chinois à propos d’un vieil homme dénommé Sai. (« ~ Ou », qui peut aussi se lire ‘okina’ ce qui signifie « vieil homme ».)

En voici l’histoire.
Il était une fois un vieil homme, Sai, qui vivait près d’un Fort au nord de la Chine.
Un jour, son cheval s’enfuit. Ses voisins compatissent avec lui sur son infortune, mais Sai leur répond : « Comment savez-vous que cela n’est pas une chance ? ».
Quelques jours plus tard, le cheval revient, apportant un autre cheval avec lui.
Alors que ses voisins le félicitent pour cette chance, le vieil homme leur dit : « Comment savez-vous cela est vraiment de la chance ? »
Et en effet, quelque temps plus tard, le fils de Sai tombe du haut de ce cheval et se casse la jambe.
Mais cet événement malheureux se transforma en de la chance lorsque tous les jeunes hommes du village reçurent l’ordre de rejoindre l’armée de l’empereur. Le fils de Sai ne pouvait pas partir car il avait une jambe cassée.
The Year of the Horse – Expressions Including « Horse »

Article de Arnaud Cousergue, Bujinkan Dai Shihan

source : Shiro Kuma’s Blog : article « 馬 uma »
Traduction en français par l’équipe du Bujinkan France