Bougez tel un nuage de poussière

nuage de poussière

Vendredi dernier (NDT : 28/11/2014), le cours de Hatsumi Sensei était au-dessus de mon niveau de compréhension. J’ai ouvert le cours avec une défense contre un Tsuki en utilisant plusieurs petits pas et en changeant de mains et de directions. Puis Sensei l’a développé, pour nous en enseigner l’essence.

Pour être clair, je ne pouvais plus refaire le mouvement que j’avais montré après que Hatsumi Sensei l’ait “clarifié”.

Dans ses explications, Sensei a utilisé deux images :
– 土埃 (Tsuchibokori) : nuage de poussière ;
– 中心 (Chūshin) : pivot ou axe.

En recourant à la métaphore du nuage de poussière, Sensei nous a expliqué que nous devions faire en sorte d’être perçu par l’attaquant comme un inoffensif nuage de poussière. Comme il ne perçoit pas le danger, Uke ne peut pas réagir à nos actions invisibles. Quand je regardais Hatsumi Sensei le faire, c’était comme s’il ne bougeait pas du tout. Ses mouvements étaient si doux et si peu agressifs que Uke était pris au piège avant même de s’en rendre compte.

Sensei a ajouté que, tandis que nous bougeons comme un nuage de poussière dans le vent, nous devons nous caler sur les mouvements de Uke en bougeant lentement et en utilisant un simple 中心 axe du corps. Bouger lentement est le secret de la vitesse et de la puissance.

Cet axe devient le centre de gravité de la situation et permet à Sensei d’utiliser le 空間 kūkan autour et à l’intérieur de l’espace entre les opposants. C’est une sorte de dynamique 空間軸 (Kūkanjiku), un axe spécial. Quand Uke prend conscience du danger, il est déjà trop tard. Pour atteindre cela, il faut rester totalement détendu et faire avec tout ce qui se déroule face à soi, sans essayer de faire une action spécifique.

La poussière vole dans toutes les directions, sans suivre de plan. La poussière est poussée par le vent. Nous devons apprendre à bouger tel un nuage de poussière. Rien ne doit être préconçu.

Hatsumi Sensei termina le cours en nous expliquant que nous arrivions cette année au terme d’un cycle de 42 ans. Il ajouta qu’il avait enseigné tout ce que Takamatsu Sensei lui avait transmis, et qu’à partir de l’année 2015 il enseignerait les Kami Waza, les techniques des dieux.

C’est la raison pour laquelle le thème de l’année 2015 est Shingin Budō.

Article de Arnaud Cousergue, Bujinkan Dai Shihan

Source : Shiro Kuma’s Blog : article « Move Like a Cloud of Dust »
Traduction en français par l’équipe du Bujinkan France

🌟🌟 Paris Taikai 2016 🌟🌟
Avec Sveneric Bogsäter, Peter King, Pedro Fleitas et Arnaud Cousergue.
Profitez des tarifs “Old Bird” jusqu’au 13 juillet
Bujinkan Paris Taikai 2016