Piégé dans d’invisibles ronces

hatsumi sensei

Combien de fois avez-vous, lorsque vous étiez enfant, abimer vos vêtements dans les ronces des mûriers en essayant de ramasser des mûres ? De nombreuses fois j’imagine. Le type de mouvement que nous exprimons aujourd’hui dans le Shingin Budō (1) ressemble aux ronces des mûriers, excepté qu’ici nous sommes les ronces et Uke est le cueilleur de mûres.

Le 6ème élément complétant les 五行, Gogyō est 識, Shiki, l’état de conscience. Mais Hatsumi Sensei s’y réfère également en parlant de présence. Cette présence nous permet de saisir et de créer le Kūkan (2) pour vaincre Uke. Depuis 2003 et le Juppō Sesshō (3), les choses ne sont plus des images en 2 dimensions, elles sont des mouvements vivants en 3D.

十方, Juppō est l’évolution de la roue dans les 8 directions (Happō) (4) à laquelle a été ajouté un axe vertical reliant le Ten et le Chi. La roue en 2D, avec cet axe vertical en son centre, oscille de telle manière que le cercle initial en 2D devient une sphère en 3D. C’est la raison pour laquelle Hatsumi Sensei nous dit que les caméras vidéo ne peuvent saisir ses mouvements ; elles ne peuvent donner qu’une représentation en 2 dimensions de ce qui est réellement fait.

La présence appartient au monde de la 3D qui est “Sanjigen no Sekai” (5). C’est la même chose pour les ronces des mûriers. C’est un “Sanjigen ronces”, et lorsque vous essayez de cueillir les fruits, vous êtes attrapé, sans force aucune, par les innombrables épines qui étaient restées invisibles pour vous jusqu’alors. C’est la sensation que vous avez quand vous attaquez Hatsumi Sensei, vous êtes capturé sans même vous en rendre compte. Sensei utilise systématiquement le Kūkan et vous donne la sensation fausse que vous pouvez l’atteindre sans dommage. Il est comme les ronces et il vous attrape depuis un endroit invisible au moment où vous êtes entièrement concentré sur lui seul. Il est le buisson de mûres et ses ronces vous lacèrent de toutes parts.

Cette connaissance du Kūkan est la clé de tout. Hatsumi Sensei nous l’avait expliqué en nous disant que « même si vous donnez à Uke de l’espace pour bouger, il ne bougera pas parce qu’il est piégé dans le Kūkan ». Après avoir été Uke pour Sensei, un de mes amis m’avait dit qu’il s’était senti comme attrapé par des ronces. Plus vous bougez et plus vous êtes pris et blessé.

Quand vous êtes capable de manifester cette présence du Kūkan, vous devenez un vrai Bujin. Il n’y a pas d’intention préconçue, vous faites ce que vous avez à faire parce que le Kūkan évolue en fonction des mouvements de Uke. En fait, lorsque vous avez atteint l’entière présence et l’entière conscience, vous devenez capable de réagir inconsciemment à l’intérieur d’un Kūkan en évolution permanente.

Cela semble paradoxal, n’est-ce pas ? En fait, ça ne l’est pas. Quand vous bougez en pleine conscience, vous ne réfléchissez pas, vous êtes pleinement conscient de tout ce qui se passe autour de vous (Uke, le Kūkan, l’environnement), vous devenez zéro. La moindre variation d’un de ces éléments, aussi minime soit-elle, sera prise en compte et gérée de manière naturelle.

Hatsumi Sensei nous avait dit un jour : « 90% de notre esprit appartient au subconscient. Utilisez le Kūkan, et vous deviendrez invisible pour Uke ». Il nous l’avait dit pendant le Daikomyōsai de 2008, et c’est toujours valable au niveau Shingin Budō.

Le Bujinkan c’est aussi simple que ça, et c’est aussi pourquoi c’est si complexe.

Notes :
(1) 神韻武導, Shingin Budō : notre voie martiale est guidée par la nature artistique des dieux.
(2) 空間, Kūkan : espace vide.
(3) 十方折衝, Juppō Sesshō.
(4) 八方, Happō signifie “tous les côtés, toutes les directions“, c’est-à-dire : en avant, en arrière, à gauche, à droite, et les 4 diagonales. Cela est symbolisé par un cercle ou une roue.
(5) 三次元の世界, Sanjigen no Sekai était le thème de la première année du Juppō Sesshō en 2003.

Article de Arnaud Cousergue, Bujinkan Dai Shihan

Source : Shiro Kuma’s Blog : article « Caught In Invisible Brambles »
Traduction en français par l’équipe du Bujinkan France

🌟🌟 Paris Taikai 2016 🌟🌟
Avec Sveneric Bogsäter, Peter King, Pedro Fleitas et Arnaud Cousergue.
Profitez des tarifs « Old Bird » en vous inscrivant online.
Bujinkan Paris Taikai 2016