Tachi Ken

tachi

Étudier les arts du Bujinkan, c’est comme remonter dans le temps. À cet égard, l’étude de l’épée est révélatrice.
Historiquement, l’épée chinoise a évolué vers le Tachi qui lui-même a évolué vers le Katana.
Dans le Bujinkan, nous avons toujours étudié le sabre, mais certaines années ont été spécifiquement dédiées à cette tâche.
En 1996 : nous avons étudié le Kukishin Biken Jutsu.
En 2003 : le Shotô.
En 2004 : à nouveau le Kukishin.
En 2010 : le Tachi waza.
En 2013 : l’épée chinoise.

Le Tachi est le type de lame qui se rapproche le plus de l’épée chinoise parmi les armes que nous étudions dans le Bujinkan.
Avec surprise, la connaissance du Tachi waza est d’une grande aide pour comprendre les bases de l’épée chinoise.

À l’origine, le samouraï japonais utilisait l’épée chinoise, mais le développement de l’équitation a nécessité un besoin pour une arme différente. Ils ont ainsi créé le Tachi.

  • Le Tachi Waza se pratique à une main comme l’épée.
  • Le Tachi est principalement utilisé pour poignarder, frapper et non pour couper. Exactement comme l’épée chinoise.
  • Le Tachi peut passer de la main droite à la main gauche, l’épée aussi.
  •  
    Les Japonais ont développé des techniques depuis l’épée vers le Tachi puis vers le Katana, mais dans le Bujinkan nous les étudions dans l’ordre inverse. Pourquoi ?
    Ma compréhension est que la seule façon d’être compétent avec ces armes était d’apprendre de cette façon. Cette remontée dans le temps nous a permis de redécouvrir les raisons pour lesquelles les mouvements ont été créés.

    Hatsumi Sensei une fois de plus a amélioré notre compréhension d’une manière fantastique. Et il a utilisé la meilleure approche possible : remonter dans le temps.

  • Apprendre le katana facilite l’apprentissage du Tachi.
  • L’apprentissage du Tachi facilite l’apprentissage de l’épée.
  •  
    Vous voulez être compétent avec l’épée ? Bien ! Alors travaillez dur.
    La connaissance ne vient que par et avec l’entrainement physique.

    Article de Arnaud Cousergue, Bujinkan Dai Shihan

    Source : Shiro Kuma’s Blog : article « Tachi Leads To Ken »
    Traduction en français par l’équipe du Bujinkan France